Billet d’humeur

Les Délices de Tokyo

Les Délices de Tokyo est un film franco-germano-japonais de Naomi Kawase sorti en février 2015. Avec la rencontre d’une vieille grand-mère et d’un vendeur de rue, partageant les secrets de fabrication des fameux dorayakis (pâtisserie japonaise faite de deux petits crêpes fourrées à la pâte de haricots rouges sucrée), c’est une véritable ode à la vie que les images délicates et lentes de Naomi Kawase, la réalisatrice, nous invite à découvrir.

A travers les pétales des cerisiers en fleurs, percés des premières lumières matinales, penchés sur les haricots qui mijotent, dans le respect de la tradition, et les gestes nourris de tant de patience, dans le déroulé des saisons de cette petite ville japonaise où les jeunes filles croisent les vies fatiguées des plus âgés, nous est conté le sens des souffrances de la vie et son miracle aussi. « Peu importe votre réussite, nous souffle tout bas, cette vieille grand-mère aux mains abîmées, ce qui est important c’est d’écouter le bruit du monde» : les feuilles d’automne qui bruissent sur le sol, la cuisine qui ronronne, les haricots qui roulent dans le tamis ou l’échoppe qui s’éveille… C’est   bien du plaisir avec lequel nous préparons nos   plats et notre journée qu’évoque Naomi Kawase, de cette transformation extraordinaire dont nous sommes capables, nous, les humains… pour goûter pleinement à la vie.

Auteur: Céline Martinez

Ce diaporama nécessite JavaScript.