Actualités

Journal de bord d’une semaine de jeûne dans le Vercors- J4

La nuit a été meilleure qu’escomptée (endormissement à 23h30, 1 seul réveil). Le réveil à 07h30 est malgré tout compliqué : je suis les conseils donnés et prends du temps pour me lever. Ma tension est basse : 9,6. J’ai droit à une cuillère de miel ! Le cours de sophrologie me fait du bien, j’apprends à travailler mes 4 points énergétiques et à les stimuler. Ma tension remonte à 10,6.

La randonnée dans les Coulmes démarre sous la pluie. Pour la première fois, j’ai faim. Je bois de l’eau et ça passe. La randonnée nous amène doucement vers le village médiéval de Pont-en-Royans, que je connais pour le traverser régulièrement pour rejoindre les Gorges de la Bourne et Villard-de-Lans. Les perspectives sont fabuleuses. Nous passons par  la forêt, les champs de noyer. Nous marchons lentement et la randonnée est cool et calme (seulement 2h30). En effet, J3 et J4 marquent le début de l’entrée dans l’état dit « parasympathique », c’est à dire un état de repos profond du corps, contrairement à l’état dit « sympathique » marqué par l’activité. Je suis pour ma part en pleine forme, le moral est excellent, je suis ravie de découvrir autrement « ma » région.

Le paysage des CoulmesLes champs de noyers

Une maison avec son séchoir à noix

Le village médiéval de Pont-en-Royans, au bord de la Bourne


 

Les maisons suspendues depuis lesquelles des filets étaient tendus pour la pêche

Retour au gîte : je suis vannée et j’ai mal aux mollets. Vite ! Direction la « bobologie », où Evelyne me masse les mollets avec des huiles essentielles. Je repars dans ma chambre et décide de dormir aussi longtemps que mon corps me le réclamera. Sieste de 1h30 à l’issue de laquelle il ne m’est pas possible de me lever. Mon corps me réclame de rester au lit, j’exécute. Je bouquine, tout va bien ! Je me lève uniquement pour le « diner »; ce soir, bouillon de poireaux, blettes, carottes etc. Délicieux comme toujours.

Demain, la journée sera « chargée » avec une randonnée à 1400 mètres sur les pistes qui servent au ski de fond, un bilan naturopathique approfondi et un second drainage lymphatique. Dur dur le jeûne, non ?

Enfin, le soleil fait son apparition !