Actualités

J’ai testé le Taste of Paris et je suis restée sur ma faim

Du 11 au 14 février se déroulait la seconde édition du Taste of Paris, sous la nef du Grand Palais.
Au programme de cette édition, 18 grands chefs concoctant sous vos yeux, au sein de leur pop-up restaurants, des plats servis dans des assiettes jetables. Egalement des stands présentant les produits d’entreprises   du   monde   gastronomique   et   des cours de cuisine proposés par le   partenaire de l’évènement Electrolux. 24 000 personnes étaient attendues pour l’occasion. Excitée à l’idée de couvrir l’événement pour en faire une chronique pour le blog, je réserve un pass Gourmet (45 euros pièce) et invite mon père à se joindre à moi le premier soir de   l’évènement, le jeudi 11 février.

Outre le plaisir de croiser des personnalités telles qu’Alain Ducasse, Frédéric Anton (Le Pré Catelan) ou encore Stéphanie Le Quellec (La Scène – Prince de Galles), j’ai apprécié la convivialité des échanges enthousiastes avec les amateurs de gastronomie, la qualité des plats servis (volaille fermière confite et laquée à   l’émulsion de réglisse de Guy Savoy, millefeuille à la vanille Madagascar   du pâtissier Yann Couvreur, Saint Jacques avec galette de sarrasin et dessert   poire gingembre de Lucas Carton).

J’ai en revanche regretté une organisation des files d’attente déficiente (1h30   d’attente   pour   rentrer et retirer des crédits déjà   prépayés, sans compter l’attente pour commander les plats), l’absence de « fil   rouge » thématique autour duquel fédérer les différents représentants du monde gastronomique, le manque d’esprit festif et de mise en valeur du thème parisien. Quant à des innovations, je n’en ai pas trouvé trace, ce qui m’a semblé dommage voire incompréhensible alors que la capitale cherche à se positionner comme lieu incontournable de la scène foodtech.

Ce diaporama nécessite JavaScript.