Rencontres

Interview de Béatrice L.

Bonjour Béatrice, peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

J’ai suivi une formation d’école de commerce avant de me lancer dans une carrière à l’international qui m’amènera à vivre à Londres, New York et Shanghai. Apres un début de carrière en marketing produit dans l’industrie de l’hygiène-beauté, j’ai rejoint la fonction Innovation chez Diageo, entreprise leader dans les spiritueux, chez qui je suis restée près de 5 ans et demi. Aujourd’hui, je partage mon temps libre entre de nombreuses passions: les relations humaines, le sport, le théâtre et les voyages.

Quelle est ton expérience de l’innovation dans le secteur des alcools ?

Chez Diageo, le département Innovation est une division à la croisée du marketing et de la stratégie. Mon rôle consistait à diriger différents projets en m’appuyant sur les compétences d’une équipe d’experts (R&D, supply chain, juridique, marketing etc.). Au regard de notre portefeuille de marques, j’identifiais des opportunités de croissance pour le périmètre géographique dont j’avais la responsabilité. Ainsi, j’orchestrais par exemple, des extensions de gammes pour les marques d’alcool qui se déclinent en différents parfums ou types de packaging. Egalement des projets plus vastes permettant l’expansion sur un nouveau marché ou le développement d’un nouveau canal de distribution.

En quoi est-ce que cette activité requiert-elle de l’innovation et de la créativité?

Avec la digitalisation de l’économie, nous sommes passés d’un « système product-centric » à un « système consumer/customer-centric ». Ce qui compte c’est l’innovation perçue par le consommateur. Elle peut résider dans un nouveau produit ou un nouveau design/packaging bien sûr, mais pas seulement. Elle pourra s’appuyer sur une relation consommateur réinventée ou re-enchantée, le bouleversement des habitudes de consommation ou encore des systèmes de distribution plus efficients qui créent l’engagement et génèrent de l’attachement à une marque.

Quelle est l’innovation qui, selon toi, marquera le secteur culinaire dans les 5 prochaines années ?

Tout comme l’industrie de la haute couture a su faire alliance avec le prêt-à-porter (ex: collaboration de Karl Lagerfeld et de la marque H&M), je pense que cette révolution s’étendra au monde culinaire dans les prochaines années.  Les chefs étoilés ne seront plus alors réservés qu’a une élite mais s’associeront avec de plus petites enseignes pour offrir une expérience unique à la portée de chacun.