All posts filed under: Objets connectés

A la découverte du biscuit connecté du Groupe Poult

Le Groupe Poult, industriel français du secteur agro-alimentaire, produit des biscuits pour les marques distributeurs. Sur ce segment, le Groupe Poult occupe une place de leader. Depuis quelques années, le Groupe Poult a développé une politique d’innovation qui lui permet aujourd’hui de mettre sur le marché le premier « biscuit connecté ». Nous avons rencontré Camille Panassié, responsable du Management de l’innovation. Camille a travaillé de manière ouverte et collaborative avec de multiples partenaires pour produire ce biscuit connecté. Foodies and Innovations : Camille, peux-tu nous dire comment est née l’idée d’un biscuit connecté ? Ce projet est surtout l’histoire d’une rencontre, de plusieurs rencontres. En 2009, l’entreprise les « Moulins Pyrénéens », minoterie installée dans le Sud-Ouest, s’est rapprochée de l’usine Poult de Montauban et du service Achats, dans la perspective de développer de nouvelles matières premières, plus saines et à plus forte valeur ajoutée.Puis, nous avons rencontré la Clinique Pasteur, qui avait un besoin concernant les goûters de ses patients. Nous nous sommes rapidement aperçus que nous partagions les mêmes valeurs d’éthique et d’innovation, concernant notamment la promotion d’une …

objet connecté thé

Un thé à votre goût grâce à un objet connecté

Au Salon Seeds & Chips de Milan, nous avons rencontré le fondateur de 42tea, Lionel Heymans, start-up française prometteuse basée à Clermont-Ferrand, qui a déjà remporté  le prix start-up au concours E-Food en Avril 2016 pour son objet connecté dédié au thé. 42tea (for tea, to tea) a développé un procédé exclusif pour profiter au mieux des saveurs du thé. Avec une approche œnologique appliquée à l’univers du thé, 42tea garantit la meilleure expérience de dégustation possible très simplement, grâce à son application mobile et au petit cube connecté. Chaque variété de thé a des consignes de préparation spécifiques : ratio eau / thé, temps et température d’infusion. A titre d’exemple un très bon Gyokuro (thé vert) s’infusera à 45° pendant 2 minutes 30 quand un Sencha ordinaire (autre thé vert) s’infusera à 90° en une minute ou un Bai Mu Dan (thé blanc) qui nécessitera jusqu’à 20 minutes à 60°. Parfois ces informations ne sont pas communiquées par les distributeurs, et quand elles le sont, 78% des consommateurs ne les suivent pas, souvent par manque …

ESKESSO, la cuisson à basse température à portée de tous

Nous avons rencontré Pedro Nuñez créateur d’ESKESSO au salon SEEDS & CHIPS. Ingénieur entrepreneur, Pedro a déjà à son actif plusieurs expériences réussies dans les domaines du développement et des start-ups. Basé à Séville, son nouveau projet ESKESSO nous a beaucoup séduit et a déjà d’ailleurs reçu le soutien de l’incubateur RE-IMAGINE FOOD. Enthousiaste, passionné et bon vivant, Pedro a fait le constat que dans notre société moderne, nous avons de plus en plus de mal à manger équilibré à la maison. Le manque de temps pour cuisiner et faire nos courses, le manque parfois de compétences culinaires, ne nous permet pas toujours de pouvoir faire des repas plaisir et équilibrés à la maison. ESKESSO a ainsi cherché à proposer de nouvelles solutions aux consommateurs. La Start up a développé un projet innovant permettant de rendre accessible la cuisson à basse température à tous les consommateurs (technique de cuisson française réservée jusqu’à présent aux grands chefs). Pourquoi cuire à basse température ? Ce type de cuisson lente préserve les qualités d’un produit, sa structure, sa …

Des ruches connectées au service d’enjeux écologiques, économiques et sociétaux

Contribuer à lutter contre la disparition des abeilles tout en créant de l’emploi, à partir d’une plateforme web connectée à des ruches : tel est le concept novateur de Label Abeille, jeune start-up orléanaise en plein développement. Le contexte et les chiffres clés : surmortalité des abeilles et conséquences Les néonicotinoïdes, un groupe de pesticides, sont pointés du doigt depuis des années dans l’effondrement des colonies d’abeilles. On peut y ajouter : la pollution de l’air, les parasites (notamment le varroa), la réduction du nombre de plantes à fleurs, l’extension des monocultures qui réduit la diversité de la flore nécessaire aux abeilles… 30% des abeilles disparaissent en France chaque année. Les 500 apiculteurs français ne couvrent plus qu’un quart des besoins de l’Hexagone en miel. Les ¾ de la production sont importés de Hongrie, d’Espagne, du Portugal ou d’Argentine. En 2014, la production française de miel accuse une chute de production de 50 à 80%, la plus faible de ces dernières années. 35% de la production mondiale de nourriture est directement dépendante de leur activité (étude …

Weenat : L’information agronomique et météorologique à la parcelle en temps réel

Weenat est une solution pour les agriculteurs qui leur permet, grâce à des capteurs installés sur leurs parcelles, de consulter en temps réel des données sur la température de l’air, sur l’hygrométrie, la pluviométrie, la température du sol et la tensiométrie. Informés de ce qui se passe sur leurs terres, les agriculteurs peuvent optimiser leur emploi du temps (en évitant par exemple de se déplacer pour constater que la météo est défavorable pour réaliser leurs travaux) et améliorer la gestion de leurs cultures. C’est donc un précieux outil d’aide à la décision. Les données sont collectées une centaine de fois par jour, accessibles jour et nuit. Le logiciel dispose de fonction d’alerte et des seuils pour piloter l’irrigation et les bilans hydriques automatiques. Le matériel, livré sur l’exploitation, est facile à utiliser et robuste. La technologie est utilisable dans le monde entier grâce à des technologies sans fil et de longue portée. Jérôme Leroy, fondateur de Weenat, souhaite apporte sa pierre à l’agriculture raisonnée et destine sa solution aux agriculteurs du monde entier, y compris …

L’objet connecté qui surveille les allergies au gluten

Intolérants à de nombreux ingrédients, las de tomber malades ou d’être inquiets au moment de passer à table, les fondateurs de l’entreprise américaine 6SensorLabs, basée à San Francisco, ont développé un objet connecté, appelé Nima, qui permet de surveiller la présence de gluten dans les aliments. De manière discrète et rapide, l’utilisateur peut réaliser un test, enregistrer et partager les informations collectées avec d’autres membres de la communauté Nima, consulter une base de données des restaurants et des aliments qui présentent du gluten. L’innovation sera commercialisée à partir de mi-2016. Elle a été désignée comme une des innovations de l’année 2015 par Time Magazine. D’autres aliments allergènes feront l’objet de testeurs (cacahuètes et lait). Allez voir le site

Le Verre connecté

En mettant à destination du monde des personnes âgées aidant un verre intelligent, l’entreprise Auxivia apporte un vrai plus au quotidien d’une population particulièrement fragile. Le verre connecté permet de suivre l’eau bue par l’utilisateur et ainsi identifier des carences, précurseurs de nombreux problèmes de santé. Le personnel aidant, par exemple d’une maison de retraite, peut ainsi, de manière individualisée, suivre les recommandations hydriques et la consommation d’un patient tout au long de la journée. Le système apprend des habitudes de chaque utilisateur et est capable d’alerter le personnel lors de la détection de risques comme un changement de comportement ou lors de risques hygiéniques. Le verre, qui n’est pas encore commercialisé, a fait l’objet de plusieurs distinctions. Je suis étonnée que le site internet ne mentionne pas une autre catégorie de clients potentiels, celle des enfants présentant des difficultés à s’hydrater de manière autonome et dont il faut également suivre la consommation d’eau. A bon entendeur! Allez voir le site de Auxivia